top of page

Entraînement hors saison

La saison des triathlons tire à sa fin. Cartouches de CO2 utilisées, chambres à air usées, contenants de capsules de sels minéraux vides et gels énergétiques à moitié consommés jonchent le siège arrière de votre voiture. Vous avez des t-shirts de course de toutes sortes… et de drôles de démarcations sur votre peau bronzée.


Vous vous êtes entraîné avec ardeur et avez donné votre maximum lors de chaque compétition. Il est maintenant temps de vous reposer, de récupérer et de recharger vos batteries.



Examen d’après-saison

Prenez un temps de réflexion. Pensez à ce qui s’est passé durant la saison, à ce qui a fonctionné et ce qui n’a pas fonctionné, et examinez pourquoi. Tirez des leçons aussi bien de vos erreurs que de vos succès.



Se reposer et récupérer

Ne tombez pas dans le piège d’essayer de maintenir une forme physique maximale jusqu’au printemps prochain. Le repos (et la récupération) est un volet important de votre programme d’entraînement parce qu’il laisse le temps à votre corps de se régénérer et de se renforcer entre les séances d’entraînement. Même les athlètes professionnels ne s’entraînent pas 365 jours par année.


N’entreprenez pas de programme structuré d’entraînement. Au cours des premières semaines après la fin de la saison, amusez-vous et laissez votre cœur guider le choix de vos activités. Essayez-en de nouvelles. La région de Mont-Tremblant est grand terrain de jeux; profitez-en. Lorsque vous serez bien reposé, remontez en selle, mais avec une intensité moindre que celle que vous avez maintenue durant la période de pointe de votre entraînement. Accordez à votre corps un peu de répit.



Soigner les blessures et régénérer le corps

Prenez le temps de soigner courbatures, douleurs et blessures; cela vous permettra de bien débuter la saison 2019.



Développer la force musculaire

Au cours de la période hors saison, vous nagerez, pédalerez et courrez avec de moins en moins d’intensité. Mettez alors l’accent sur la musculation durant cette période de l’année, et cela fera de vous un triathlète plus performant. Un athlète d’endurance puise sa force dans son centre, son noyau –plus votre noyau sera fort, meilleures seront vos performances à la nage, à vélo et à la course à pied. Un corps puissant fera en sorte que vous serez plus rapide dans les trois disciplines, et cela vous demandera moins d’efforts.



Planifier la prochaine saison

Déterminez vos objectifs pour la prochaine saison et structurez votre entraînement hors saison en fonction de ces objectifs afin de pouvoir les atteindre. Il n’y a pas de programme d’entraînement universel. Vous devez tenir compte de ces objectifs dans tout ce que vous faites durant la période hors saison.


Le vieil adage « pas de résultats sans effort » est l’ennemi des athlètes d’endurance. Bien qu’il soit important de repousser ses limites pour obtenir de bons résultats à long terme, il est tout aussi important d’aimer le sport que vous avez choisi de pratiquer, afin que votre passion pour ce sport dure toute la vie. Profitez de la période hors saison pour raviver cette flamme, et elle sera encore plus vive la saison prochaine.

0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page