top of page

Le secret pour brûler les graisses

Tout est dans la science. Si votre résolution pour la nouvelle année est de perdre du poids, ajoutez un nouveau mot à votre vocabulaire : mitochondrie – un composant cellulaire qui brûle les graisses, et cela a été démontré scientifiquement.





Comment les mitochondries fonctionnent-elles?

Lorsqu’il y a naissance de nouvelles mitochondries, les cellules bénéficient d’une énergie accrue. D’où proviennent les nouvelles mitochondries? De l’exercice!


Pour que le corps produise des mitochondries, il faut un élément déclencheur, un facteur de stress, un changement apporté au système. Lorsque vous commencez à faire de l’exercice, vous forcez votre système à produire de grandes quantités d’énergie.


Les mitochondries sont alors davantage en mesure d’emmagasiner l’oxygène présente dans le sang et de l’utiliser pour produire de l’énergie. Cette énergie brûle littéralement les graisses, ralentit le processus de vieillissement et aide le corps à lutter contre les maladies.



Allumer son brûleur

Pendant longtemps, les chercheurs ont pensé que seuls les exercices d’aérobie pouvaient contribuer à augmenter le nombre de mitochondries et constituaient le meilleur moyen de brûler les graisses.


Bien que les exercices d’anaérobie, comme l’entraînement à haute intensité, augmentent la masse musculaire, ils augmentent également les mitochondries.


Une récente recherche menée à l’Université McMaster a démontré l’efficacité de l’entraînement par intervalles. Les cyclistes utilisaient un protocole différent d’une jambe à l’autre; l’entraînement par intervalles pour une jambe, le cyclisme en continu pour l’autre.


On a constaté que l’entraînement par intervalles avait contribué de manière beaucoup plus significative à la production de mitochondries et à leur bon fonctionnement. Cela concorde avec la notion que l’intensité entraîne l’amélioration des fonctions et brise le mythe selon lequel la quantité de mitochondries dépend du volume d’entraînement.



Turn On Your Furnace

For a long time, researchers thought that only aerobic exercising could increase mitochondria and was the best way to burn fat. However, recent research has shown that interval and strength training also increases mitochondria.


Recent research out of McMaster University has shown the effectiveness of interval training. Test subjects used a single-leg cycling protocol: one leg was used for interval training, the other for continuous cycling.


The interval leg saw bigger improvements in the mitochondria compared to the continuous-cycling leg. That fits the theory that intensity is what triggers improvements in function, debunking the myth that it is the volume of training, since both legs completed the same amount of work.



Scientifiquement prouvé

Si votre objectif est d’augmenter votre capacité à brûler les graisses, optez pour un programme d’exercices qui allie l’endurance, la musculation et l’entraînement par intervalles à haute intensité. Mieux vaut se fier à la science absolue plutôt qu’aux engouements passagers.

1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page