top of page

Les lois du mouvement

Nos équipements de sports d’hiver sont rangés, il est temps de lacer nos chaussures de course. Mais parlons d’abord de physique, puis de course. La troisième loi du mouvement de Newton explique pourquoi nous devons nous préparer avant de commencer à courir : pour toute action, il y a une réaction égale et opposée.





Fort impact

La course à pied est une activité à fort impact qui exerce beaucoup de pression sur le corps en raison des impacts répétés et constants. Votre système cardiovasculaire s’adaptera beaucoup plus rapidement que vos tendons et ligaments.


Voilà pourquoi il ne faut pas oublier les règles fondamentales de la physique lorsque nous commençons à courir à l’extérieur. Il est important d’y aller progressivement pour minimiser les risques de blessures, de faire travailler muscles et articulations, et de maintenir la cadence.


Mobilité articulaire

Des hanches mobiles et flexibles permettront au coureur d’augmenter sa foulée, et relâcher les fascias avec une balle ou un rouleau en mousse aidera à développer cette souplesse.


Si ce genre d’automassage ne vous est pas familier, un kinésiologue ou massothérapeute pourra vous fournir des techniques simples et efficaces. Ajoutez des exercices d’étirements actifs pour améliorer l’amplitude du mouvement.



Force musculaire

La force des jambes et des abdominaux est importante, mais les fessiers sont le moteur. Comment évaluer votre force ?


Vous devriez être capable de faire le pont sur une jambe pendant au moins 30 secondes et d’effectuer au minimum 10 squats sur une jambe tout en maintenant un bon alignement genou-pied.



Foulées rapides

La cadence de course idéale se situe entre 160 et 180 pas par minute. Une cadence élevée minimise l’impact au sol et permet d’éviter les trop grandes foulées, car le contact avec le sol se fait plus proche de votre centre de gravité. Des études ont également démontré que cela est plus efficace. Utilisez le métronome de votre cellulaire pour vous aider à définir un tempo et avoir une bonne cadence.


Pensez d’abord à la physique, puis à courir.


1 vue0 commentaire

Commentaires


bottom of page